Page 13 - Catalogue 2N - 05-2012 couleur

Version HTML de base

N64 – PETITE HISTOIRE DE CORDOUAN ET DE LOUIS
DE FOIX,
de Ernest GAULIEUR, 2012, 15 x 21, 206 p.,
16,5 €
Une fois passés les fastes et les commémorations du 400e
anniversaire de la fin des travaux de ce qui n’est que le troisième
phare de Cordouan, il peut être intéressant voire passionnant de
se (re)plonger dans les études et recherches inspirés par cet
édifice de tout temps hors normes et de son médiatique et
mystérieux architecte-constructeur, Louis de Foix.
Les auteurs nous livrent une façon singulière
d’approfondir le
sujet, depuis le premier phare ordonné par Charlemagne au IXe
siècle, en passant par la
Tour des Anglais
due au Prince
d’Aquitaine, le Prince Noir
; sans compter les quelque 25 ans de
travaux, enchevêtrés de guerres civiles, d’incroyables
mesquineries et d’inénarrables lenteurs administratives et
royales, qui ruinèrent Louis de Foix et le firent mourir avant
l’achèvement de ce qui reste une merveille.
N65 – PETITE HISTOIRE DES VICOMTES QUI ONT
FAIT LE BEARN,
de Pierre BERNETEIX, 2012, 15 x 21, 196
p.,
18 €
De 820 à 1620 soit approximativement durant huit siècles, les
vicomtes de Béarn ont façonnés ce petit territoire d’à peine plus
de 4.000 km².
Ces obscurs vicomtes ont su pourtant, à force de ténacité,
d’entêtement et d’ambition, bâtir un état-modèle, conserver
contre vents, marées et grandes puissances l’indépendance du
Béarn, réussir à asseoir un état transpyrénéen entre France et
Espagne, pour finir, au terme d’une histoire prestigieuse, par
conquérir la couronne de France avec Henri IV.
Racontée simplement et pour le plus grand nombre, voici une
petite histoire du Béarn, à travers ses vicomtes souverains.
Pierre Berneteix est le secrétaire général du Réveil Basco-
Béarnais. Il a déjà publié de nombreux ouvrages sur le Béarn et
son histoire.
N66 – DICTIONNAIRE DES EXPLORATEURS ET
VOYAGEURS OCCIDENTAUX DU XIIIème au XXème
siècle,
de François ANGELIER, 2012,
29 €
Pendant des siècles, se mettre en route ou s'embarquer releva
du défi téméraire, voire de l'inconscience suicidaire. Pourtant,
guidés par l'appât du gain, animés d'un grand désir de sciences
ou ivres d'un vif appétit de merveilles, voués à la conversion
des peuples ou poussés par l'évasion hors d'un monde
misérable, des hommes et des femmes, parfois des familles
entières, se mirent en route vers des horizons inconnus.
Ce Dictionnaire des voyageurs et des explorateurs occidentaux
permet au lecteur de découvrir, outre les figures classiques du
voyage et de l'exploration (de Marco Polo à Alexandra David-
Néel, en passant par Colomb, Cook, Ross, Charcot, etc.), toute
une cohorte bigarrée de missionnaires dominicains et de
conquistadors espagnols, d'amiraux anglais et de coureurs des
bois canadiens, de diplomates italiens et de globe-trotters
allemands, d'alpinistes autrichiens et de corsaires hollandais.
Un livre magistral sur la grande parade des conquérants de
la planète.
N67 – SOUS LE SIGNE DU METAL, HISTOIRE D’UNE
GRANDE FAMILLE DU MARCHE DE L’ART,
de Sabine
BOURGEY, 2011, 19 x 24, 218 p.,
37 €
Découvrez l’extraordinaire histoire d’une grande famille du
marché de l’art ! Cette aventure commence en 1610 en Isère
avec le premier Bourgey connu et voit la création en 1895 du
célèbre cabinet numismatique Bourgey à Paris – elle continue
encore aujourd’hui…
Découvrez les histoires de milliardaires américains, trésors
extraordinaires, collections mythiques et faites une plongée dans
un univers secret…
Sabine Bourgey, expert en monnaies, écrivain et héritière de
cette illustre famille, vous dévoile son histoire sur 318 pages et
vous fait découvrir plus de 250 documents et photos, pour la
plupart inédits.
N68 – UNE VIE EN ROUMANIE, DE LA BELLE EPOQUE
A LA REPUBLIQUE POPULAIRE, 1899 – 1960,
par le
Prince Jean Michel CANTACUZENE, 2012, 376 p.,
30 €
Auteur du célèbre livre racontant les Mille ans de l’histoire des
Cantacuzène dans les Balkans, le Prince nous raconte ici
comment Georges Mathieu Cantacuzène, architecte, diplômé des
Beaux-Arts de Paris, né à Vienne, élevé en Suisse, citoyen
d'honneur de la ville de New-York, professeur à l'Université de
Bucarest, a-t-il été amené à fuir la police ? Ayant survécu 6 ans
dans les pires prisons de la Roumanie communiste et grièvement
blessé dans un camp de forçat, il finira sa vie dans une cellule de
moine. A travers sa vie défile l'histoire de la Roumanie, de la
Belle Epoque à la République populaire.
N69 – LA VERITABLE HISTOIRE DE CYRANO DE
BERGERAC,
de Jean Philippe BRIAL FONTELIVE, 2011,
143 p.,
20 €
Non, Cyrano n’est pas celui que vous croyez, ni Bergerac la ville
qui l’a vu naître.
Et pourtant, cette double méprise ne semble pas pouvoir affecter
le mythe créé autour de cette fameuse trinité : Cyrano, Rostand,
Bergerac. Savinien Cyrano de Bergerac, né en 1619, Parisien
bon teint, libre penseur, esprit fantasque et querelleur, littérateur
en plusieurs genres, était resté surtout connu pour son Histoire
des Etats de la Lune et du Soleil, publiée après sa mort.
Mais sa vraie chance posthume fut d’attirer l’attention
d’Edmond Rostand, le Marseillais monté à Paris qui raconte son
histoire romancée qui devient un monument du patrimoine
littéraire mondial.
Il reste à Cyrano une dernière conquête à faire : celle de
Bergerac, le pays de « la verte douceur des soirs sur la Dordogne
» où il n’est jamais allé de son vivant. Il y sera accueilli avec
enthousiasme et les Bergeracois n’ont pas fini de se l’approprier.
Cyrano de Bergerac, une histoire qui réserve bien des
surprises !!!
11