Page 18 - Catalogue 2N - 05-2012 couleur

Version HTML de base

N98 - ANNUAIRE HIGH LIFE,
18 x 25, 600 p., relié,
170 €
Le High-Life présente en un seul volume, un annuaire mondain
et un nobiliaire des familles françaises et francophones avec leur
principe de noblesse : - Noblesse française - Noblesse pontificale
- Noblesse étrangère et les titres authentiques conférés par une
puissance souveraine avec leurs dates. Le classement au sein de
la famille se fait par ordre de primogéniture masculine et
féminine.
N99 – L’ARMORIAL DES CAPITOULS DE TOULOUSE,
du Dr Roger BOURSE, 2012, 17 x 24, 456 p.,
49 €
Tenter de reconstituer l’armorial des Capitouls de Toulouse était
un véritable défi que le docteur Bourse et Isidore Dufis ont osé
relever, et l’on doit ici rendre hommage à leur patient travail
d’identification et de restitution graphique. Les difficultés ne
manquent pas en matière d’héraldique. Il faut donc reconnaître
tout le mérite des auteurs de s’être lancés dans un essai de
reconstitution de cet armorial en grande partie perdu et d’avoir
réussi à nous restituer
plus de mille de ces armes capitulaires
,
illustrées en original
,
sur plus de 400 planches en couleur
.
Un corpus de référence !!! –
NOUVELLE EDITION
N100 – HISTOIRE RELIGIEUSE DE CONDOM
PENDANT LA REVOLUTION,
de J GARDERE, 2012, 15 x
21, 172 p.,
20 €
L’ouvrage est, par son étendue, à la hauteur de l’importance de
la période à la fois grandiose et terrible de la Révolution de
1789, source de tant de divisions dans le pays, objet de tant de
controverses. C’est dans ce contexte historique qu’est retracée ici
l’histoire religieuse locale.
C'est le résultat de longues et patientes recherches que l’auteur
offre aujourd'hui aux lecteurs. Il a cherché à le rendre aussi
exact, aussi complet que possible, y apportant, avec une ardeur
qui ne s'est pas lassée, une passion qui ne nous a jamais
abandonné, un vrai travail de vérité.
N101 – DICTIONNAIRE DES ANCIENNES FAMILLES
DE L’AUVERGNE,
d’Ambroise TARDIEU, 2012, 21 x 27,
244 p.,
33 €
Il s’agit d’une réédition de l’ouvrage célèbre de 1884, présentant
les familles de la noblesse et de la haute bourgeoisie
d’Auvergne. Inclut les trois suppléments parus à l’époque. Une
source presqu’inégalée sur le sujet.
N102 – LE FIFRE,
d’Eduardo MANET, 2011, 16 x 24, 253 p.,
21 €
Une approche originale sur une facette méconnue de la
descendance du peintre Manet !!
La jeune Eva Gonzalès, d'origine espagnole, a vingt ans
lorsqu'elle est présentée, en 1869, à Édouard Manet, 37 ans,
auteur de ce Déjeuner sur l'herbe qui a fait scandale six ans plus
tôt.
Elle n'écoute pas les avertissements de son père, feuilletoniste du
Siècle, inquiet de la réputation sulfureuse du peintre. Son célèbre
Fifre n'est-il pas le portrait d'un de ses fils adultérins ?
Convaincue que son talent d'artiste peut éclore grâce à l'appui de
Manet, Eva ignore que le peintre Alfred Stevens l'a dépeinte
comme « une vraie maja au tempérament de feu, qui ne mesure
pas à quel point elle est sensuelle ». Bientôt, elle devient une
familière de l'atelier, et l'amante de Manet - mais aussi son élève
la plus douée, au désespoir de Berthe Morisot...
Elle attend un enfant de cet homme marié qui a horreur du
scandale... sauf en peinture. Mariée sans amour, Eva mourra en
1883, alors qu'elle tressait une couronne pour orner la tombe de
Manet, décédé six jours avant elle...
Fils d'Eduardo Rafael Gonzalès-Manet, Eduardo Manet met en
lumière l'histoire d'une passion méconnue et fait revivre le Paris
artistique du Second Empire, avec l’histoire de sa famille...
N103 – LES SECRETS DU GOTHA,
de Ghislain de
DIESBACH, 2012, 16 x 24, 403 p.,
23 €
La petite et grande histoire du gotha racontée par un homme
d'esprit.
Edition revue, corrigée et augmentée !!
L'Almanach de Gotha, appelé simplement le
Gotha, fut, entre
1763 et 1944, le guide de référence de la haute noblesse et des
familles royales européennes. A partir de cette nomenclature,
Ghislain de Diesbach brosse avec verve et finesse l'histoire de
dix-sept maisons royales, princières ou ducales, qui ont régné
sur une vingtaine de pays européens.
En biographe accompli, il privilégie les portraits, raconte les
grandeurs et petitesses des souverains et de leurs familles
illustres ou oubliées qui ont fait l'Europe..
N104 – DICTIONNAIRE DES GENERAUX ET AMIRAUX
DE LA GRANDE GUERRE,
2011, 2 Vol., 17 x 24, 1224 p.,
92 €
Combien y a-t-il de généraux ou d’amiraux de 1914 à 1918 ?
Une cinquantaine ? Pas du tout : ils sont près d’un millier ! Les
moins bons, limogés au début, comme les meilleurs, promus
rapidement devant les nécessités du conflit, ceux qui ont fait une
carrière longue comme ceux qui se sont fait tuer peu après leur
nomination (les généraux n’étaient pas obligatoirement des «
planqués de l’arrière »), ils sont tous là, par ordre alphabétique,
dans ce dictionnaire biographique : état civil, portrait, parcours,
décorations, articles…
16