Page 19 - Catalogue 2N - 05-2012 couleur

Version HTML de base

Comme rien d’exhaustif n’existait sur les chefs militaires de la
Grande Guerre, cette somme de travail comble une lacune
importante. Résultat de dix années de recherches, elle constitue
un ensemble de référence indispensable à toute bibliothèque
comme à tout historien travaillant sur cette période.
N105 – HISTOIRE DE L’EUROPE AU TEMPS DES ROIS
DE FRANCE, CHRONOLOGIES ET GENEALOGIES
EUROPEENNES,
de Bertrand RATHAUX, 2011, 16 x 24, 326
p.,
23 €
L'Europe au cours de l'Histoire constitue un vaste ensemble qui
réunit ou divise selon les époques ; ce sont de grandes
généalogies qui s'entrecroisent, des alliances qui se font et se
défont.
L'Histoire de l'Europe au temps des rois de France met en
perspective une construction européenne au travers des dynasties
de notre territoire, mais en lien avec les "empires" alentour et
leur expansion vers d'autres continents. L'ouvrage allie sans
cesse le souci du détail historique à la possibilité d'être consulté
sur une époque déterminée. Il se révèle un outil de référence
d'une utilisation pratique et une source d'information riche et
pertinente, faisant entrer l'histoire individuelle dans l'histoire
globale et amenant le lecteur à une réflexion sur la destinée des
peuples.
A la lecture de cet ouvrage didactique, on prend conscience qu'à
une époque où le terme de "mondialisation" n'existait pas, il
s'inscrivait déjà en filigrane, tandis que l'Europe cherchait son
identité, ses frontières, ses limites.
N106 – GENEALOGIES – LE RECIT BOURGEOIS XIX et
XXème SIECLE,
de Chantal RODET, 2011, 14 x 21, 503 p.,
22 €
Pourquoi les membres d'anciennes familles bourgeoises
s'adonnent-ils au récit généalogie aux XIXe et XXe siècles ? Que
révèle cet engouement durable pour l'écriture de soi ? L'élite qui
se trouve ainsi des repères inédits fixe sa mémoire familiale,
Structurant, stabilisant une identité qui peut ainsi s'infléchir
insidieusement.
C'est la conscience généalogique de soi qui intéresse Chantal
Rodet, dont les travaux, à partir de l'exemple de Lyon, éclairent
la singulière forgerie.
Titulaire d'un doctorat d'anthropologie et de sociologie, d'un
DEA de sciences du langage et d'un DESS de psychologie
clinique, Chantal Rodet est à la croisée de plusieurs approches
des sciences humaines, ce qui confère à sa recherche une
authentique singularité.
N107 – FORTUNES URBAINES ET STRATEGIES
SOCIALES. GENEALOGIES PATRIMONIALES AU
CAIRE, 1780 – 1830,
de Pascale GHAZALEH, 2011, 2 Vol.,
705 p.,
48 €
À partir d’une
documentation archivistique inédite
: actes
notariés contenus dans les fonds des tribunaux ottomans et
documents législatifs et administratifs produits par l’appareil
d’État égyptien entre 1805 et 1848, l’auteur étudie les modalités
de constitution, de consolidation et de dévolution des richesses,
en prenant pour objet la production et la reproduction matérielle
d’un groupe social, celui des grands négociants-financiers du
Caire, de la fin du XVIII
au début du XIX
siècle. Ayant pour
objectif de retracer le parcours des membres d’un groupe et
d’analyser les réseaux relationnels qu’ils mobilisent, ce travail
relève d’une approche prosopographique
;
Un sujet jamais approché et des sources totalement
inédites !!
N108 – ARMOIRIES DES VILLES, COULEUR ET
SYMBOLIQUE,
de Michel PASTOUREAU, 2011, 25 x 18,
319 p.,
30 €
Couleurs et symbolique des Armoiries des Villes sous le Premier
Empire et la Restauration. Dès 1790, la Révolution française
supprime les armoiries assimilées à des symboles du système
féodal d'Ancien Régime. 1809 : Napoléon décide de les rétablir
pour les municipalités. L'idée de pouvoir renouer avec une
tradition séculaire est acceptée avec enthousiasme par les villes
et l'instruction de la procédure d'obtention d'armoiries est confiée
au Conseil du sceau des titres. L'administration du Sceau du
ministère de la Justice réalise ainsi, sous le Premier Empire, la
Restauration et la monarchie de Juillet, un armorial représentant
les blasons peints à la gouache de deux cent cinquante-neuf
villes françaises ainsi que de quelques villes étrangères alors
sous domination française. Ces armoiries urbaines sont
aujourd'hui conservées aux Archives nationales, avec les lettres
patentes délivrées aux villes pour les autoriser à utiliser leurs
armoiries. Cet ouvrage nous restitue cet exceptionnel armorial.
N109 - GUIDE PRATIQUE DES DÉCORATIONS
FRANÇAISES ACTUELLES,
J. Battini, 2011, 15 x 21, 448 p.,
36 €
Historique, bénéficiaires et condition d'obtention, description du
ruban et de l'insigne, protocole de remise, particularité... une
information de base précise et à jour destinée à tous : autorité
civiles et militaires, responsables d'associations et particuliers.
Jean Battini, a été chef de section au bureau des décorations du
ministère de la Défense. Son co-auteur, Witold Zaniewicki,
docteur en histoire, a été secrétaire général de rédaction de la
librairie Larousse.
17